talionh

// Exposition photographique de soutien

 

Rien ne vaut de croiser les disciplines, alors le 21 juin prochain, si vous gambadez dans les rues du vieux Bordeaux de musique en musique, viendez vous arrêter au local de la CNT pour un concert de Hip-Hop Féministe, le groupe Beretta vient sonner l’été comme il se doit.

Je les accompagne par le vernissage de l’exposition « Graffitis & Graffes de la Rage« , où vous pourrez retrouver des clichés de façades parlantes, braillantes, dessinantes, bref, sortant de leur condition de « mur » pour devenir des livres ouverts à tous les vents.

Pour ceux qui suivent le photoblog, vous reconnaitrez sûrement certaines photos de Montréal ou de Lisbonne, là où les murs sont les plus bavards … Et comme à mon habitude, les photos sont en vente au prix libre, et comme le soutien est toujours primordial, les « bénéfices » iront au local de la CNT, pour que vive cet espace !

Le 21 Juin, dès 19h, vous pouvez faire d’une pierre 4 coups : écoutez du bon son, voir de chouettes photos, faire un geste de soutien, et repartir avec (pas le geste, mais la photo!)

 

A vendredi

Hadrien – 8 jours

Nous voila 8 jours avant le départ, et la plupart du check-list est opérationnel :
- L’appareil à été nettoyé et révisé à l’atelier 24×36 sur Bordeaux que je conseille vivement, c’est une caverne d’ali baba pour tout ce qui touche l’argentique et le numérique.
- J’ai acheté un nouvel objectif grand angle, et grâce à vos participations, j’ai pu m’acheter le meilleur de sa catégorie ! Pour les aficionados, c’est un 24mm avec une grande luminosité (F:2.8) de la marque Canon qui date des années 80 et des brouettes, avec un traitement des verres spéciaux (monture SSC qui disent !) qui rend l’image de la meilleur qualité possible.
- Les 20 pellicules ont été acheté (voir photo ci-dessous), et je me rend compte que cela prendra quelques précieuses centaines de grammes dans les bagages ! Nous avons donc de la pellicule noir et blanc Ilford 400 iso, et de la pellicule couleur Portra 160 iso.
Il reste à trouver un filtre polarisant pour adapter à l’objectif, c’est ma petite « facture » personnel dans les photos couleurs. Ce filtre à été créé à la base pour éliminer les reflets malvenus en photo studio, mais détourné pour des photos artistiques ou de voyages, il permet de densifier les couleurs, de sous-exposer les lumières (rendre les atmosphères plus denses), et de faire apparaitre à la guise des parties de reflets ou d’eau (et donc de nuages et de cieux) dans les photos …
La météo semble être clémente pour les premiers jours en écosse, mais comme chacun sait, le mur d’Hadrien n’est pas en Ecosse ;)
Encore merci pour vos soutiens, qu’ils soient au quotidien, ou sur la longueur, ils sont et seront toujours les bienvenues !
Bon début de semaine !

// Projet financé

Après 35 jours de récolte de fond sur la plateforme Ulule, le projet « Les murs ont des échos // Mur d’Hadrien » a été financé à hauteur de 136% ce qui fait qu’il verra le jour sous peu ! Très exactement à partir du 28 Aout …

Un petit rappel de ce projet photographique :

Docu photo ? Reportage archéologique ? Récit de voyage ? Ce projet propose de tanguer entre ces 3 approches pour tenter d’entendre l’écho des murs frontières chuchotant dans l’histoire.

Les frontières ne sont qu’une vue de l’esprit. On les voit où l’on désire les faire apparaître. Les murs construits (une cinquantaine de nos jours comme en Palestine occupée, entre les Etats-Unis et le Mexique, mais encore entre le Bostwana et le Zimbabwe) sont les cicatrices les plus visibles de l’interdit du brassage des populations humaines. Des balafres qui laissent les blessures apparentes parfois durant des siècles.

Dans ce cadre, je désire prendre l’exemple du mur d’Hadrien et clarifier comment son image à évolué avec le temps, passant d’un fantasme de confinement, d’une projection intellectualisée de Civilisation, à un témoin historique sur l’ineptie des murs, la vacuité idéologique de leur construction. Ce regard photographique à posteriori permet de juger de la cohérence d’une démarche d’enfermement géographique.

Merci à toutes et tous qui ont supporté ce projet, de quelque manière que ce soit ! Bientôt les photos …

// Un coup de propre !

Après 2 ans de bons services, le site Kaard fait peau neuve.

Utilisant le thème Photolux, et après quelques retouches personnelles, il s’enrichit aussi de nouvelles pages, dont une actu consacrée (celle-ci), des catégories ont été créé en pages d’accueil afin de classifier les différents portefolio (MENU FOLIO) et 3 autres séries photographiques (Reflets  Irréfléchis, Paysages Désurbanisés, et Césure) ont vu le jour.

Sur la partie droite des actualités, vous retrouverez aussi les derniers posts du photoblog Kaard en Kelkepar.

Enfin, un formulaire de contact à été ajouté pour toutes les questions ou suggestions que vous pourriez avoir.